SPORT
La Can 2017 qui a débuté le samedi 14 janvier, prendra fin le 5 février 2017. Sans nul doute qu’après la finale de la Can, la Ligue 1 reprendra ses droits.
Si l’opposition Algérie-Zimbabwe ne manque pas d’intérêt, c’est la seconde rencontre de ce groupe entre la Tunisie et le Sénégal qui va surtout captiver l’attention du public de Franceville et son stade de 22 000 places.
Privés de Vincent Aboubakar suspendu, les Lions indomptables du Cameroun et les Étalons du Faso ont coupé la poire en deux (1-1).
[14-01-2017. 19h00] Pour la première Can de son histoire, Marino Suarez et ses coéquipiers ont réussi un grand coup contraignant le pays organisateur au nul (1-1).
Pour briser l’étau camerounais, le sélectionneur des Étalons mise sur les expérimentés Charles Kaboré, Jonathan Pitroïpa et les frères Alain et Bertrand Traoré. Mais la botte secrète du Portugais réside en Bancé Aristide, le joueur de l’Asec Mimosas.
C’est une équipe du Gabon sous l’impulsion de son virtuose et charismatique capitaine, Perre-Emerick Aubameyang qui croisera le fer avec les ‘’Djurtus’’ de Guinée-Bissau qu’on pourrait qualifier de petit poucet de cette Can du fait qu’il est à sa toute première participation à une phase finale de Can.
Deux matches, deux victoires pour cinq buts empochés contre un seul encaissé. De toute évidence, l’équipe de l’ancien cannais affiche un moral de fer et une solidité dans tous ses compartiments.
Le scénario le plus controversant de cette journée reste sans conteste le nul concédé par les ‘’écoliers’’ du Wac face aux militaires de la Soa (2-2). Menés face au Wac, les ‘’Sondjas’’ ont dû puiser dans leur dernier retranchement pour arracher un nul précieux dans les dix dernières minutes de…
Sous la houlette de son nouvel entraîneur Gouamené Maxime, les ‘’Oyés’’ ont montré une réelle adversité face aux Mimosas privés de son étalon Aristide Bancé. En l’absence du ‘’Khalif ’’, Nougbélé Christian a su mener la barque.
La double célébration de l’anniversaire et du départ pour la France du jeune frère de la comédienne Clémentine Papouet finit en drame.
Page 5 sur 10