Fonction publique: Les syndicats maintiennent la grève

Fonction publique: Les syndicats maintiennent la grève

lundi, 09 janvier 2017 10:42
Gnagna Zadi Théodore, président de la plate-forme des organisations professionnelles du secteur public de la Côte d’Ivoire. Gnagna Zadi Théodore, président de la plate-forme des organisations professionnelles du secteur public de la Côte d’Ivoire. Crédits: DR

Pour eux, le Chef de l’État devait, dans son adresse à la nation, le 31 décembre, aborder ces questions pour les apaiser. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Toutefois, Gnagna Zadi informe qu’un service minimum sera assuré, notamment dans les centres de santé, les directions du Trésor public, des Impôts.

Fonction publique: Les syndicats maintiennent la grève

La grève de la Plate-forme des organisations professionnelles du secteur public de la Côte d’Ivoire, annoncée pour le 9 janvier, est maintenue. Elle démarre effectivement ce matin et ce, jusqu’au 13 dudit mois. Au nombre des revendications de l’organisation se trouvent l’harmonisation de la pension de retraite et le paiement de leurs arriérés.

Selon Gnagna Zadi Théodore, président de la plate-forme, l’État doit revaloriser la pension par l’équilibre de l’ordonnance de 2012. Notamment, en reversant aux retraités les cotisations conformément à l’âge de la retraite avancée à 65 ans. Ils réclament le paiement effectif et intégral du stock des arriérés dus aux effets financiers des mesures de revalorisation depuis 2009, l’intégration des agents du secteur public à la fonction publique sans concours, etc.

Pour eux, le Chef de l’État devait, dans son adresse à la nation, le 31 décembre, aborder ces questions pour les apaiser. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Toutefois, Gnagna Zadi informe qu’un service minimum sera assuré, notamment dans les centres de santé, les directions du Trésor public, des Impôts.

Selon Atté Boka, représentant des professionnels du secteur de la santé, les week-ends et jours fériés, toutes les consultations seront fermées. Par contre, les urgences médicales, chirurgicales, pédiatriques, les services de maternité, etc., seront ouverts. « Nous devons suivre ces conseils pour éviter les situations fatales », a-t-il rappelé.

Il faut rappeler que mardi dernier, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Pascal Kouakou Abinan, avait invité les agents à sursoir à ce mouvement et attendre les résolutions qui seront arrêtées au cours du Forum social annoncé pour les 23, 24 et 25 février, à Grand-Bassam.


HERVÉ ADOU

Lire 124 times Dernière modification le lundi, 09 janvier 2017 11:03