REGIONS
La jeune organisation des personnes handicapées physiques de Bonoua veut se donner les moyens d’une prise en charge par l’activité agricole. Pour ce faire, elle a choisi la voie des cultures vivrières et du maraîcher. Réunis au sein de leur organisation, ces hommes, ces femmes et ces jeunes vivants avec…
Si l’on en croit le secrétaire général de la Fenac-Ci, section de Bouaké, selon les textes qui régissent leur fédération, c’est lui qui a la compétence de nommer un coordonnateur.
Candidat unique à sa propre succession, Yéo Largaton a vu son mandat renouvelé pour trois ans comme président du conseil d’administration de la Fpc-Ci.
Les victimes ont identifiées sous le nom de Coulibaly Youssouf 29 ans décédé et Traoré Oumar 30 ans blessé.
Le 2ème adjoint au maire de Hiré Ouattara Moumoulaye après avoir remis l’arrêté de nomination à Yao Konan qui fait de lui désormais le chef suprême de la communauté baoulé de Hiré a précisé que l'arrêté de nomination des chefs de communauté est du ressort du maire de la commune…
Profitant de l’occasion Georges Philippe Ezaley, maire de Grand-Bassam, a exhorté son équipe à avoir la culture de la responsabilité afin de tout mettre en œuvre pour servir la commune et les citoyens, quelles que soient leurs sensibilités ou tendances politiques, ethniques et religieuses.
De nombreuses associations dont le club de tennis présidé par nos confrères Alex Kipré et Agnès Kraidy ont pris part à cette rencontre.
Les propriétaires du bœuf ont tenté à maintes reprises de le neutraliser mais en vain. C’est dans un bas-fond situé dans le versant du quartier habitat de la Sicogi que le bœuf a terminé sa folle course.
Ils ont pris conscience des ravages causés dans leurs rangs par l’hypertension artérielle et les affections qui y sont associées. Mieux que cela, ils ont décidé d’unir leurs forces et intelligences pour prévenir ou se prendre en charge une fois la crise survenue. Eux, ce sont les enseignants du primaire…
Les relations « désastreuses » ou de qualité qu’entretiennent les populations avec leur environnement sont tributaires du niveau de vie, d’éducation et même des croyances culturelles. C’est du moins la conviction de M. Désiré Tanoh Mian, le coordonnateur régional du programme d’appui à l’assainissement et à la salubrité des localités…
Page 2 sur 7