Alépé : Des écoles primaires publiques sans structure d’accueil

Alépé : Des écoles primaires publiques sans structure d’accueil

vendredi, 06 janvier 2017 12:08
Alépé : Des écoles primaires publiques sans structure d’accueil Crédits: Archives

Alépé : Des écoles primaires publiques sans structure d’accueil

A l’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire d’Alépé, des écoles préscolaires et primaires dont l’ouverture a été autorisée par des sessions de la commission de la carte scolaire,  peinent à ouvrir leurs portes. La raison, ces écoles ne disposent pas toujours de structure d’accueil.

Selon les informations reçues, les écoles concernées sont les écoles primaires publiques(Epp) de Monga Koumassi, Siaka Berhté, Alépé-Commerce, maternelle Château. Toutes ces sont situées dans la commune d’Alépé. Au dire d’un conseiller pédagogique du préscolaire et du primaire qui a souhaité garder l’anonymat, qui a  pris régulièrement part aux sessions de la carte scolaire des différentes sous-préfectures (Alépé, Allosso, Aboisso-Comoé, Danguira, Oghlwapo)   et du département,  ce sont les communautés qui ont fait la demande de construction de ces écoles qui devront les bâtir et les mettre par la suite,  à la disposition de l’Etat qui  leur affectera des enseignants.

Les moyens faisant défaut, tous ces projets n’ont pas pris forme. Outre ces difficultés, de nombreuses écoles qui se trouvent principalement dans la sous-préfecture d’Aboisso-Comoé, à environ 70 km d’Alépé, sont, pour leur part,  construites avec des matériaux provisoires. Notre interlocuteur a également indiqué que pour cette rentrée scolaire, l’inspection d’Alépé a un déficit de 44 enseignants à combler.

Toujours dans le domaine de l’éducation, le collège de proximité d’Aboisso-Comoé, construit par le conseil régional de La Mé, dans le souci de rapprocher les élèves de leurs parents a finalement démarré les cours dans le courant du mois du mois novembre à la joie des parents et des élèves. Le 21 décembre dernier, la direction de ce nouvel établissement secondaire y a organisé sa rentrée académique.

Boni Amlama

 Correspondant local

Évaluer cet article
(0 votes)
Écrit par  Kamagaté Issouf
Lire 91 times Dernière modification le vendredi, 06 janvier 2017 12:16