Abdoulaye Bathily (Commission UA): ‘’Je veux contribuer à la solution des problèmes...’’

Abdoulaye Bathily (Commission UA): ‘’Je veux contribuer à la solution des problèmes...’’

vendredi, 06 janvier 2017 19:36
Abdoulaye Bathily (Commission UA): ‘’Je veux contribuer à la solution des problèmes...’’ Crédits: DR

« Nous n’avons plus à compter sur les investissements étrangers mais plutôt sur les acteurs africains eux-mêmes en tant que transformateurs. L’Afrique ne doit plus être la face du dindon mais l’atelier du monde », a-t-il indiqué.

Abdoulaye Bathily (Commission UA): ‘’Je veux contribuer à la solution des problèmes...’’

C’est le 30 janvier 2017, à Kigali (Rwanda), que Nkosazana Dlamini-Zuma connaîtra son successeur. Une élection reportée en juillet dernier en raison de l’absence de consensus entre pays pour désigner un candidat. Ce vendredi 6 janvier 2017, à l’Hôtel Ivoire, Abdoulaye Bathily a dévoilé son projet pour le continent africain.

Il promet au cas où il est élu de continuer à jouer un rôle crucial dans la construction de l’Afrique.

L’ex-ministre des Affaires africaines du Sénégal compte mettre l’accent sur la promesse de la vision de l’Agenda 2063, à savoir la paix, la sécurité, les violences commises ainsi que le développement économique qui, selon lui, passe forcément par l’intégration africaine et la création des conditions de transformation des matières premières du continent.

« Nous n’avons plus à compter sur les investissements étrangers mais plutôt sur les acteurs africains eux-mêmes en tant que transformateurs. L’Afrique ne doit plus être la face du dindon mais l’atelier du monde », a-t-il indiqué. Avant de promettre convaincre les Chefs d’État à prendre le destin économique du continent en main.

« J’inviterai les pays africains à rendre effectif la circulation des hommes et des biens dans l’espace et à se mettre à la disposition des entrepreneurs pour gagner le pari du développement durable. C’est à ce prix que l’épineuse question des jeunes désespérés qui meurent par milliers dans la méditerranée sera réglée », reste-t-il persuadé.

Ce passage en terre ivoirienne intervient au lendemain de son séjour guinéen. Avant le 30 janvier, il compte parcourir d’autres pays africains pour porter sa voix et solliciter le soutien des Chefs d’État.

Diomandé Mémoué
Correspondant communal

 

Évaluer cet article
(0 votes)
Écrit par  Diomandé Mémoué
Lire 140 times Dernière modification le vendredi, 06 janvier 2017 19:46