An 2017 d’espoir

An 2017 d’espoir

mardi, 03 janvier 2017 19:27
An 2017 d’espoir Crédits: DR

Nous avons à partager notre histoire et notre façon de faire notre histoire commune. Il n’est pas nécessaire d’investir l’essentiel de notre narcissisme dans la thèse de la Loi du talion. En hommage à tous les martyrs et victimes, la réconciliation en construction doit se bâtir sur la vérité.

An 2017 d’espoir

L’année 2017 a donc commencé ! Avec les notes joyeuses du Nouvel an, et avec un discours fort du Chef de l’État. Au forceps et sans anesthésie, il y a de cela bientôt six ans, la Côte d’Ivoire avait accouché d’une armée et d’un territoire réunifiés. Ce fut d’une douleur indescriptible qu’il faut avoir soi-même expérimenté, surtout durant les quatre mois de schizophrénie meurtrière d’antan, pour en avoir une esquisse.

Pourtant la Côte d’Ivoire a réussi son test Apgar. Ce test qui vérifie la tonicité et la motricité des membres ; les battements du cœur ; l’examen des yeux et les oreilles, etc. Il lui a fallu cependant franchir encore des haies, relever des défis. Aujourd’hui, sur le chemin de l’émergence, la Côte d’Ivoire a besoin de toutes ses filles et fils pour qu’elle soit une Nation plus prospère, une Nation nourrie au sein de l’espoir, de l’union, du travail, de la discipline et de la persévérance. Afin que les haines inexpiables s’exilent enfin au pays de l’oubli.

L’espoir, c’est de pouvoir dire et redire, à rebours des envolées lyriques et dithyrambiques couchant le chef sur un lit de roses, les aspirations légitimes du peuple. Sans complaisance. L’espoir, c’est le bien vivre ensemble qui doit nous inciter à tendre la main à l’autre. Nous habitons certes différents mondes et nous avons de multiples manières de vivre ces mondes, ces espaces. Composer une Nation commune revient à dire qu’il nous faut toujours apprendre à vivre ensemble, avec les difficultés d’adaptation, de cohabitation et de conflits que cela présume.

Nous avons à partager notre histoire et notre façon de faire notre histoire commune. Il n’est pas nécessaire d’investir l’essentiel de notre narcissisme dans la thèse de la Loi du talion. En hommage à tous les martyrs et victimes, la réconciliation en construction doit se bâtir sur la vérité. Cette vérité, nous devrons tous l’entendre et mettre un point d’honneur à pacifier notre quotidien les uns avec les autres.

Les habitants de ce pays ont les yeux portés sur le chemin pour voir arriver les promesses pour lesquelles certains ont donné leur sueur, leur voix et aussi, hélas, leur sang. Beaucoup a été fait mais il reste encore du chemin ardu à parcourir. Ce peuple est prêt à continuer de suivre le chef pour voir la métamorphose de la Côte d’Ivoire.

Le peuple croit en la parole donnée du chef parce qu’il sait que ce chef croit profondément au projet d’une Côte d’Ivoire émergente par les efforts conjugués des uns et des autres. Gageons qu’en cette année 2017, le Président Ouattara qui nous a conduit à la IIIe République saura nous démontrer que nous n’avons pas eu tort de le réélire, de plébisciter la Constitution qu’il nous a proposée et que le meilleur est déjà en gésine.

L’An 2017, année d’espoir pour un bond plus grand vers l’émergence. Par la synergie de nos efforts, par notre foi renouvelé à notre devise : Union-Discipline-Travail.

PAR OUMOU D.

Évaluer cet article
(2 votes)
Écrit par  Oumou D.
Lire 165 times Dernière modification le mardi, 03 janvier 2017 19:47