Diplomatie chinoise : Le Ministre des affaires étrangères Wang Yi fait un bilan de l'année en 2016

Diplomatie chinoise : Le Ministre des affaires étrangères Wang Yi fait un bilan de l'année en 2016

dimanche, 25 décembre 2016 13:34
le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a accordé aux journalistes du Quotidien du Peuple un entretien portant sur l'examen du travail diplomatique de la Chine en 2016 et ses perspectives pour 2017. le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a accordé aux journalistes du Quotidien du Peuple un entretien portant sur l'examen du travail diplomatique de la Chine en 2016 et ses perspectives pour 2017.

Le Ministre des affaires étrangères Wang Yi fait un bilan de la diplomatie chinoise en 2016

Wu Qimin, Wu Lejun et Zhao Cheng, journalistes au Quotidien du Peuple

L'année 2016 tire à sa fin, et à cette occasion, le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a accordé aux journalistes du Quotidien du Peuple un entretien portant sur l'examen du travail diplomatique de la Chine en 2016 et ses perspectives pour 2017.

Selon M. Wang, les caractéristiques majeures de la situation internationale en 2016 sont l'instabilité et le changement. Sous le puissant leadership du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau central, nous avons été au premier plan dans le domaine de la gouvernance mondiale, bien compris la situation globale dans un contexte de situation internationale chaotique, sauvegardé nos intérêts dans un jeu féroce et complexe, renforcé notre développement dans une économie mondiale en restructuration, créant une nouvelle situation diplomatique globale de grande puissance à caractéristiques chinoises. Grâce à un rythme soutenu et plus mature, la Chine s'est rapprochée du centre de la scène mondiale, devenant un facteur de stabilité au cœur du chaos, et une force d'énergie positive pour le changement de la situation actuelle.

Actuellement, le système de gouvernance mondiale est entré dans une période critique de changement. Le Comité central du PCC a pris l'initiative de planifier, d'agir positivement et de proposer au moment opportun le programme chinois de renforcement de la gouvernance mondiale, encourageant le système politique et économique international à aller vers une direction de développement plus juste et plus rationnelle.

Wang Yi a souligné que, en septembre de cette année, le président Xi Jinping a organisé avec succès le Sommet du G20 à Hangzhou, donnant une forte impulsion à la transformation du G20 d'organe de réponse à la crise à un mécanisme de gouvernance à long terme, obtenant toute une série de résultats remarquables. En novembre, lors de la réunion des dirigeants de l'APEC à Lima, le Président Xi a prononcé un discours marquant, faisant entendre la voix forte de la Chine contre le protectionnisme et pour la promotion d'un processus de mondialisation économique vers une direction de développement plus inclusive, proposant également le programme chinois de promotion de la zone de libre-échange en Asie-Pacifique et la construction d'une économie ouverte dans la région Asie-Pacifique.

« Nos relations politiques avec les principaux pays sont plus stables, la coopération pragmatique s'est encore approfondie et le "cercle d'amis" de la Chine a continué à se développer ».

Selon Wang Yi, l'année dernière, les relations de la Chine avec les grandes puissances ont connu une progression régulière. Lors du Sommet de Hangzhou, le Président Xi a tenu ce qu'on a appelé la « longue conversation du Lac de l'Ouest » avec le Président Obama, menant une nouvelle fois à bien une communication stratégique approfondie afin de renforcer la confiance mutuelle. Après l'élection présidentielle américaine, le Président Xi a très rapidement joint le Président élu Donald Trump par téléphone, et, à cette occasion, les deux parties ont exprimé leur volonté de promouvoir un meilleur développement des relations sino-américaines, envoyant un signal positif pour une transition harmonieuse dans les relations sino-américaines. Bien sûr, dans l'avenir, les relations sino-américaines devront faire face à de nouveaux facteurs de complexité et d'incertitude. C'est seulement si les deux pays se respectent mutuellement et prennent en compte les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de l'un et de l'autre qu'il y aura des opportunités de coopération stable à long terme et que l'on parviendra à obtenir des avantages mutuels et une situation gagnant-gagnant. C'est une tendance historique qui ne se fonde pas sur la seule volonté des gens, mais c'est aussi la bonne direction de développement des relations sino-américaines.

Wang Yi a par ailleurs noté que lors des cinq réunions entre les chefs d'Etat chinois et russe, le partenariat global stratégique sino-russe de coopération a été poussé à un niveau plus élevé. Les relations amicales de bon voisinage avec les pays voisins ont été davantage consolidées. Après avoir été élu Président des Philippines, Rodrigo Duterte a changé l'attitude de confrontation de l'ancien gouvernement envers la Chine, prenant l'initiative d'améliorer les relations avec elle, et se rendant en Chine pour sa première visite en dehors des pays de l'ASEAN. De son côté, le Président Xi Jinping a réservé un accueil chaleureux au Président Duterte, et ce remarquable tournant dans les relations sino-philippines a non seulement dispersé les nuages qui les ont si longtemps obscurci, mais aussi fait disparaitre des obstacles à l'approfondissement de la coopération entre la Chine et l'ASEAN.

« La sauvegarde des intérêts, de la souveraineté, de la sécurité et du développement nationaux est la mission sacrée de notre travail diplomatique ». Wang Yi a dit que, cette année, la Chine a répondu avec fermeté à la soi-disant demande d'arbitrage déposée par le gouvernement des Philippines sur la mer de Chine méridionale, et encouragé le retour de la question de la mer de Chine méridionale sur la voie saine du dialogue et de la consultation pour résoudre directement et efficacement les conflits entre les parties, sauvegardant la souveraineté nationale et la dignité nationale, mais également maintenant la stabilité de la région.

De même, nous n'avons pas cessé de faire progresser, avec d'autres pays, la construction de l'initiative « Une ceinture et une route », en tant que bien public international d'ouverture vers l'extérieur et de coopération gagnant-gagnant, obtenant également une série d'importants et nouveaux progrès.

Quant aux perspectives du travail diplomatique de l'année prochaine, Wang Yi a souligné que lors de la nouvelle année, nous devrons, sous la direction du Comité central du PCC avec Xi Jinping en tant que noyau, à maintenir notre force au sein du chaos, à saisir les opportunités que présente la situation changeante, pour continuer à créer une situation diplomatique de grand puissance à caractéristiques chinoises.

Wang Yi a noté, en particulier, qu'il y a plusieurs tâches importantes : premièrement, nous devons lutter pour la création d'un bon environnement extérieur propice à la réussite du 19e Congrès du Parti. Deuxièmement, nous devons continuer à nous montrer réactifs, à gérer efficacement les deux grandes rencontres diplomatiques que seront le Forum de la coopération internationale de l'initiative « Une ceinture et une route » et la neuvième réunion des leaders du BRICS. Troisièmement, nous devons maintenir notre cap stratégique, promouvoir la transition harmonieuse des relations sino-américaines et ouvrir de nouvelles perspectives de coopération, construire un cadre plus sain et stable de relations entre grandes puissances, et développer des relations amicales avec d'autres pays. Quatrièmement, nous devons continuer à mettre en œuvre des pratiques en faveur de la population, afin de continuer à construire « des projets de subsistance à l'étranger », pour mieux servir le développement national et la politique de réforme et d'ouverture.

« Pour résumer », a conclu Wang Yi, « les efforts diplomatiques de la Chine devront permettre de remporter de nouvelles victoires dans cette nouvelle Longue Marche, et d'apporter de nouvelles contributions à la réalisation du rêve chinois de grand renouveau national ».


Wu Qimin, Wu Lejun et Zhao Cheng, journalistes au Quotidien du Peuple

L'année 2016 tire à sa fin, et à cette occasion, le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a accordé aux journalistes du Quotidien du Peuple un entretien portant sur l'examen du travail diplomatique de la Chine en 2016 et ses perspectives pour 2017.

 

Selon M. Wang, les caractéristiques majeures de la situation internationale en 2016 sont l'instabilité et le changement. Sous le puissant leadership du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau central, nous avons été au premier plan dans le domaine de la gouvernance mondiale, bien compris la situation globale dans un contexte de situation internationale chaotique, sauvegardé nos intérêts dans un jeu féroce et complexe, renforcé notre développement dans une économie mondiale en restructuration, créant une nouvelle situation diplomatique globale de grande puissance à caractéristiques chinoises. Grâce à un rythme soutenu et plus mature, la Chine s'est rapprochée du centre de la scène mondiale, devenant un facteur de stabilité au cœur du chaos, et une force d'énergie positive pour le changement de la situation actuelle.

Actuellement, le système de gouvernance mondiale est entré dans une période critique de changement. Le Comité central du PCC a pris l'initiative de planifier, d'agir positivement et de proposer au moment opportun le programme chinois de renforcement de la gouvernance mondiale, encourageant le système politique et économique international à aller vers une direction de développement plus juste et plus rationnelle.

Wang Yi a souligné que, en septembre de cette année, le président Xi Jinping a organisé avec succès le Sommet du G20 à Hangzhou, donnant une forte impulsion à la transformation du G20 d'organe de réponse à la crise à un mécanisme de gouvernance à long terme, obtenant toute une série de résultats remarquables. En novembre, lors de la réunion des dirigeants de l'APEC à Lima, le Président Xi a prononcé un discours marquant, faisant entendre la voix forte de la Chine contre le protectionnisme et pour la promotion d'un processus de mondialisation économique vers une direction de développement plus inclusive, proposant également le programme chinois de promotion de la zone de libre-échange en Asie-Pacifique et la construction d'une économie ouverte dans la région Asie-Pacifique.

« Nos relations politiques avec les principaux pays sont plus stables, la coopération pragmatique s'est encore approfondie et le "cercle d'amis" de la Chine a continué à se développer ».

Selon Wang Yi, l'année dernière, les relations de la Chine avec les grandes puissances ont connu une progression régulière. Lors du Sommet de Hangzhou, le Président Xi a tenu ce qu'on a appelé la « longue conversation du Lac de l'Ouest » avec le Président Obama, menant une nouvelle fois à bien une communication stratégique approfondie afin de renforcer la confiance mutuelle. Après l'élection présidentielle américaine, le Président Xi a très rapidement joint le Président élu Donald Trump par téléphone, et, à cette occasion, les deux parties ont exprimé leur volonté de promouvoir un meilleur développement des relations sino-américaines, envoyant un signal positif pour une transition harmonieuse dans les relations sino-américaines. Bien sûr, dans l'avenir, les relations sino-américaines devront faire face à de nouveaux facteurs de complexité et d'incertitude. C'est seulement si les deux pays se respectent mutuellement et prennent en compte les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de l'un et de l'autre qu'il y aura des opportunités de coopération stable à long terme et que l'on parviendra à obtenir des avantages mutuels et une situation gagnant-gagnant. C'est une tendance historique qui ne se fonde pas sur la seule volonté des gens, mais c'est aussi la bonne direction de développement des relations sino-américaines.

Wang Yi a par ailleurs noté que lors des cinq réunions entre les chefs d'Etat chinois et russe, le partenariat global stratégique sino-russe de coopération a été poussé à un niveau plus élevé. Les relations amicales de bon voisinage avec les pays voisins ont été davantage consolidées. Après avoir été élu Président des Philippines, Rodrigo Duterte a changé l'attitude de confrontation de l'ancien gouvernement envers la Chine, prenant l'initiative d'améliorer les relations avec elle, et se rendant en Chine pour sa première visite en dehors des pays de l'ASEAN. De son côté, le Président Xi Jinping a réservé un accueil chaleureux au Président Duterte, et ce remarquable tournant dans les relations sino-philippines a non seulement dispersé les nuages qui les ont si longtemps obscurci, mais aussi fait disparaitre des obstacles à l'approfondissement de la coopération entre la Chine et l'ASEAN.

« La sauvegarde des intérêts, de la souveraineté, de la sécurité et du développement nationaux est la mission sacrée de notre travail diplomatique ». Wang Yi a dit que, cette année, la Chine a répondu avec fermeté à la soi-disant demande d'arbitrage déposée par le gouvernement des Philippines sur la mer de Chine méridionale, et encouragé le retour de la question de la mer de Chine méridionale sur la voie saine du dialogue et de la consultation pour résoudre directement et efficacement les conflits entre les parties, sauvegardant la souveraineté nationale et la dignité nationale, mais également maintenant la stabilité de la région.

De même, nous n'avons pas cessé de faire progresser, avec d'autres pays, la construction de l'initiative « Une ceinture et une route », en tant que bien public international d'ouverture vers l'extérieur et de coopération gagnant-gagnant, obtenant également une série d'importants et nouveaux progrès.

Quant aux perspectives du travail diplomatique de l'année prochaine, Wang Yi a souligné que lors de la nouvelle année, nous devrons, sous la direction du Comité central du PCC avec Xi Jinping en tant que noyau, à maintenir notre force au sein du chaos, à saisir les opportunités que présente la situation changeante, pour continuer à créer une situation diplomatique de grand puissance à caractéristiques chinoises.

Wang Yi a noté, en particulier, qu'il y a plusieurs tâches importantes : premièrement, nous devons lutter pour la création d'un bon environnement extérieur propice à la réussite du 19e Congrès du Parti. Deuxièmement, nous devons continuer à nous montrer réactifs, à gérer efficacement les deux grandes rencontres diplomatiques que seront le Forum de la coopération internationale de l'initiative « Une ceinture et une route » et la neuvième réunion des leaders du BRICS. Troisièmement, nous devons maintenir notre cap stratégique, promouvoir la transition harmonieuse des relations sino-américaines et ouvrir de nouvelles perspectives de coopération, construire un cadre plus sain et stable de relations entre grandes puissances, et développer des relations amicales avec d'autres pays. Quatrièmement, nous devons continuer à mettre en œuvre des pratiques en faveur de la population, afin de continuer à construire « des projets de subsistance à l'étranger », pour mieux servir le développement national et la politique de réforme et d'ouverture.

« Pour résumer », a conclu Wang Yi, « les efforts diplomatiques de la Chine devront permettre de remporter de nouvelles victoires dans cette nouvelle Longue Marche, et d'apporter de nouvelles contributions à la réalisation du rêve chinois de grand renouveau national ».

Source: Quotidien du Peuple

Évaluer cet article
(1 Vote)
Écrit par  Quotidien du Peuple
Lire 353 times