ECONOMIE
[01-01-2017.14h00] L’une des nouvelles positives de la bonne marche de l’économie ivoirienne est aussi la capacité pour le pays à emprunter en monnaie locale et la capacité à faire face à ses obligations.
Selon le communiqué, le capital social de la nouvelle entité Orange Côte d’Ivoire qui célèbre ses 20 ans, cette année, est réparti comme suit: 75% pour le groupe Orange; 15% pour l’état ivoirien et 10% pour le groupe Sifcom.
Selon lui, il voudrait, par ces réalisations, améliorer les conditions de vie et contribuer au grand bonheur de ses mandants.
« Cette privatisation via le canal de la bourse par l’Etat de Côte d’Ivoire, après celle intervenue récemment de la société ivoirienne de banque (Sib), vient témoigner la ferme volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire d’utiliser le marché financier régional dans sa stratégie de gestion des participations publiques », a…
Avec une capitalisation boursière du marché des actions estimée à 7471,2 milliards Fcfa et une capitalisation du marché obligataire d’environ 2525,13 milliards Fcfa, cette institution, avec l’entrée en bourse de Sucrivoire, porte désormais cinq distinctions ou encore 5 étoiles
Le gouvernement a pris d’importantes mesures en vue de sauvegarder les intérêts des populations face à la multiplication des sociétés agro-business.
Fort de ces difficultés, le successeur de l'Américain Brady Dougan a imposé des mesures restrictives. D’abord la suppression de 6 050 postes et une réduction des coûts de 851,5 milliards Fcfa.

BTP: Les marbriers convergent vers "Maroc stone"

mercredi, 28 décembre 2016 10:23
En effet, selon les organisateurs, à un mois de l’évènement, la commercialisation de tout l’espace initialement prévu est déjà bouclé et ils entendent ouvrir, sur la demande de nouveaux exposants, des espaces supplémentaires.
Les participants rencontrés ont bénéficié d’ateliers de formation dispensés par les experts du groupe LafargeHolcim en vue de mieux comprendre les applications spécifiques à chaque ciment et à en maîtriser les dosages.
Selon Abdourahmane Cissé, "une plate-forme informatique sera développée pour faire en sorte que les contribuables puissent déclarer leurs impôts et les payer en ligne à partir de leurs bureaux sans recourir aux services de la Dgi".
Page 4 sur 6